Au sein du vide demeure l’essentiel

cruches (photo IPhone)

« Ce n’est qu’au sein du vide que demeure l’essentiel.

La réalité d’une chambre, par exemple, se découvre dans l’espace vide défini par les murs et le plafond,

non dans les murs et le plafond eux-mêmes.

L’utilité de la cruche réside dans son espace vide capable de contenir l’eau,

non dans sa forme ou sa matière. »

Karkuzô Okakura

 

Dans la nuit noire …

DSC01323

« Heureux qui peut aimer, et qui dans la nuit noire,

tout en cherchant la foi, peut rencontrer l’amour !

Il a du moins la lampe en attendant le jour.

Heureux ce cœur !

Aimer, c’est la moitié de croire. « 

Victor Hugo – Les chants du crépuscule