13 commentaires pour “Vivent les couleurs !

  1. août 18, 2016 at 8:46

    Bonjour,
    Toutes ces photos sont magnifiques, j’ai également fait un article sur l’Écomusée.
    Bonne journée, bises !

    • août 18, 2016 at 2:30

      Merci pour ton commentaire.
      Oui, Floralie, je viens à l’instant de faire un tour sur ton blog et ai trouvé ton billet sur l’Ecomusée http://les-photos-de-floralie.blogspot.fr/2016/08/lecomusee-dalsace-de-jour-et-de-nuit.html#comment-form
      D’autres photos de ce lieu magique à découvrir chez Philippe Sainte-Laudy, un photographe strasbourgeois: http://www.naturephotographie.com/portfolios/top-50/ecomusee-ungersheim/ ; ses photos sont superbes; peut-être un peu dommage qu’il a parfois (souvent même) la main un peu lourde côté paintography, mais c’est son choix, sa signature; à chacun ses goûts. Les photos prises par son épouse dans ce même lieu magique sont aussi intéressantes http://icietailleurs-photos.fr/ecomusee-alsace/ À mon avis, elle a un regard qui reste plus proche de la réalité, sait porter attention aux petits détails et nous les retransmet sans artifices; une simplicité que j’apprécie beaucoup.

      • août 18, 2016 at 3:05

        De rien, Anne; tes photos méritent le détour. Pour Philippe, je suis inscrite à son blog. Effectivement ses photos sont superbes mais j’ai le sentiment qu’il les retouche et c’est un peu dommage. Je vais suivre tes liens, merci pour tout.

        • août 18, 2016 at 4:35

          Il les retouche même BEAUCOUP, souvent bien trop à mon goût… Par exemple le traitement qu’il a fait subir à ses photos prises en Corse me déplait foncièrement; pour moi, il a déformé le visage de la Corse. Mais il ne prétend pas non plus vouloir reproduire à l’identique ce que ses yeux ont vu. Il a simplement une toute autre façon de voir et de percevoir les paysages que moi …c’est son choix. En réalité, il part d’une photo pour en faire une création toute personnelle loin de la réalité, une oeuvre d’art souvent fort éloignée de son modèle d’origine; et ça peut se défendre mais dans ce cas ce n’est plus l’Écomusée, ce n’est plus la Corse mais une oeuvre inspirée par l’Écomusée, par la Corse, etc. Du moins c’est ainsi que je ressens son travail.
          Par curiosité, j’ai montré ses photos prises à l’Ecomusée à plusieurs personnes qui y travaillent; leur réaction a été unanime: « Ce n’est pas l’Ecomusée; Ce n’est pas ainsi ici; Ce ne sont pas les vrais couleurs » Bref, ils ne s’y retrouvaient absolument pas. Le tout est de savoir ce que chaque photographe recherche…vaste sujet.

          • août 19, 2016 at 4:54

            Bonjour Anne,
            Et merci beaucoup pour ce point de vue, je suis tout à fait de ton avis c’est vraiment trop retouché et ça gâche tout, c’est bien dommage.
            Je te souhaite une bonne soirée, bises !

  2. août 18, 2016 at 12:47

    Merci pour cette jolie palette …. j’adore
    La couleur c’est la vie …
    Bisousssssssssssss

  3. août 18, 2016 at 12:50

    Toutes ces couleurs sont magnifiques et l’endroit est très invitant.
    Bel après-midi, bisous

  4. août 18, 2016 at 4:13

    Bonjour Anne
    Cette série est géniale car je ne connaissais pas ce lieu évidemment! En fait, si tu avais ouvert ton objectif juste un peu plus, tes photos auraient été éclatantes; elles me semblent un peu sombres sur mon moniteur.
    Bonne journée

    • août 18, 2016 at 5:48

      Robert, merci pour ton commentaire.
      Si les photos de cette série apparaissent un peu sombres sur ton moniteur, c’est qu’elles le sont effectivement. Elles ont été prises hier soir, par temps gris, entre 19 et 20h. Les couleurs n’avaient rien de lumineux. Figure-toi que j’ai même hésité à les retoucher, à booster un peu l’éclat des couleurs (ce qui aurait été relativement facile avec les fichiers RAW), et finalement j’y ai renoncé car je souhaitais garder et transmettre l’ambiance calme et un peu tristounette qui régnait hier soir dans ce lieu, une ambiance plus feutrée que les jours de grand soleil, une ambiance différente mais aussi fort agréable. Tout y était en demi-teinte, reposant.
      Bien sûr, une plus grande ouverture aurait été la bienvenue mais…je n’avais emporté qu’un objectif passe-partout, le Vario Tessar Zeiss FE4 -24-70. Avec le grand angle Distagon FE 1.4/35, le résultat aurait probablement été plus lumineux. Promis, ferai mieux la prochaine fois (ou du moins autrement); une excellente raison de retourner à cet endroit que j’affectionne tout particulièrement 🙂

  5. Annie
    août 18, 2016 at 4:35

    Oui, l’écomusée est un lieu magique et vos photos me rappellent d’excellents souvenirs ! En particulier une visite sous la neige à quelques jours de Noël : il n’y avait pratiquement personne et pourtant que c’était émouvant et mystérieux à la nuit tombante, d’emprunter les allées, une petite lanterne à la main. Nous avons pu les conserver et chaque année, chez nous, comme chez nos neveux qui nous accompagnaient nous les posons, chacun, dans notre crèche : un lien, ténu certes, à travers l’espace et le temps, mais qui se maintient.

    • août 18, 2016 at 4:48

      L’hiver dernier, j’avais demandé (et obtenu) l’autorisation de venir prendre des photos de l’Écomusée désert sous la neige pendant leurs mois de fermeture au public. J’étais aux anges et me réjouissais énormément. Résultat : Durant toute cette période hivernale, j’ai attendu encore et encore… il n’est tombé pas un seul petit flocon de neige 😉 Espérons que ce sera pour cet hiver…
      Ah les jolies petites lanternes de l’Écomusée ! Chez nous aussi, elles se rallument à chaque Noël…

  6. août 19, 2016 at 8:38

    Un billet de pure beauté. Elles ont toutes leur charme !

  7. août 19, 2016 at 1:08

    magnifiques photos…c’est le cochon de la ferme qui m’a aussi laissé un souvenir inoubliable!:))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.