9 commentaires pour “Lâcher prise

  1. novembre 22, 2016 at 7:28

    Ça c’est le jour …mais la nuit, comme les chauve-souris ,elles deviennent vigoureuses !

    • novembre 22, 2016 at 2:27

      Dans ce cas je comprends déjà nettement mieux pourquoi elles s’accrochent 😉

  2. novembre 22, 2016 at 10:57

    Elles s’accrochent désespérément !

    • novembre 22, 2016 at 2:26

      surtout inutilement …Elles ne savent pas qu’il y a un temps pour chaque chose.

  3. novembre 22, 2016 at 4:39

    Elles ne sont pas inutiles, elles vont nourrir le sol et des tas de petites bestioles sans lesquelles il n’y aurait pas de printemps. Rien ne se perd, tout se transforme. La nature est bien plus douée que nous question recyclage.

    • novembre 22, 2016 at 5:51

      Ces feuilles sont devenues « inutiles » dans la mesure où elles restent lamentablement accrochées aux branches; le temps est venu pour elles de continuer leur vie ailleurs, au et dans le sol. Mais pour cela il leur faut accepter de se détacher de l’arbre. La mort fait partie de la vie.
      Nous sommes en train de faire du rangement dans la maison; à l’image de ces feuilles, faire de la place, se séparer de, donner tout ce qui ne nous est plus indispensable mais qui pourra peut-être encore servir à d’autres… élaguer pour mieux respirer.

  4. novembre 22, 2016 at 4:54

    Un coup de vent…Et hop !!

    • novembre 22, 2016 at 5:52

      Exactement ! Nos vies aussi ont parfois besoin d’un bon coup de vent …

  5. février 17, 2017 at 8:04

    J’aime beaucoup l’image et cette réflexion métaphysique et poétique. C’est superbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.